Expedition Loch4Evence : Traversée de l’Ecosse en nage itinérante

« Relier l’Atlantique à la mer du Nord… »

Les décors des Highlands, terres contrastées entre vallons verdoyants et lochs étendus à perte de vue, nous offrent un magnifique terrain de nage le long du canal Calédonien qui relie la côte est en partant de Fort William pour rallier la côte Ouest à Inverness.

« Ils sont fous ces Toutazimutiens ! »

Cette traversée de plus de 100 Km, en passant par le fameux lac du Lochness aura à la fois un côté mythique pour toute l’histoire que représente ce lieu, mais surtout, sera un défi à relever en repoussant nos limites physiques et mentales. Le froid, le vent, les nuages, le courant, les vagues, une eau glaciale à environ 10° (si on a de la chance !) seront nos conditions quotidiennes auxquelles nous devrons nous adapter et nous surpasser afin de réaliser cette expédition en totale autonomie.

Nageur tractant un canoë. Double avantage de l’embarcation: grande capacité de stockage, et sécurité.

« Pourquoi? Mais pourquoi vous faites ça?! »

Nous nous sommes toujours dit que nous souhaitions monter un projet sportif de taille. Nous recherchions un endroit aux paysages magnifiques, aux conditions rudes et en terres inconnues : L’Ecosse en est le lieu idéal !
Cette expédition sera un challenge sportif, personnel et caritatif.

« Nager pour la prévention du suicide »

Vous l’aurez compris, c’est une collecte de dons ! Pour une cause tabou, le suicide. Alors parlons-en et nageons !

LOCH 4 EVENCE

 

L’équipe de Toutazimut est fière de dédier cette expédition à Evence, un céiste de haut niveau Français, un Insalien, un ami, un associé et surtout un membre de notre famille.

« L’entraînement : finger in the nose »

2 ans: c’est le temps que nous nous laissons entre la naissance du projet et la réalisation (la première immersion dans l’eau froide de l’Ecosse, le choix du materiel adapté , la constuction d’une embarcation sur mesure, le montage du plan de communication et l’entrainement bien sûr !)

« C’est à vous, c’est votre partie!! »

Aussi dure que la nôtre, votre mission est de liker, twitter, partager, kiffer, follower, regarder, s’intéresser, s’émerveiller, nous soutenir, AIDER !

Julien ROMANJKO, 29 ans, co-fondateur de Toutazimut

Sportivement parlant, je pratique différents sports au quotidien et bien sûr quand les saisons me le permettent : basketball, kravmaga, musculation, ski de randonnée, randonnée, cyclisme et bien sûr la nage… cela représente des sports bien différents les uns entre les autres mais c’est comme cela que je m’éclate et essaie tant que je peux de garder une condition physique !
La nage a toujours été une passion pour moi, c’est pour cette raison que j’ai voulu initier et développer le concept de la nage itinérante afin de nager de longues distances tout en profitant pleinement de la nature. Des heures à tracter mon canoé avec mon matériel, voire même mes amis le long des côtes de la méditerranée ou du lac de Ste Croix (Verdon) / Embrun, j’en ai passées et toujours que du bonheur !

Certains se disent: « pourquoi fait-il ça ? » Je leur réponds simplement: « essayez et vous verrez, ce n’est pas si compliqué … ! »

La traversée de l’Ecosse relève d’un niveau bien plus élevé que ce que j’ai pu réaliser auparavant, mais le fait de faire cette traversée avec un pote digne de confiance, et entraîné, tout en dédiant ce défi à son frère, me donne encore plus envie de repousser mes limites et de réaliser une telle aventure.

Térence Granger, 29 ans, co-fondateur de Toutazimut.

 Evence m’a écrit avant de partir : Réalise tes projets les plus ou moins fous, je crois en toi.
Voilà, Toutazimut est fière de sortir aujourd’hui cette expédition originale, engagée et fraîche !

Mon parcours sportif est varié, moniteur de kayak, compétiteur en canoë, nageur. Je pratique diverses activités de plein-air sans vraiment avoir de spécialités. Ce qui me plaît c’est le défi sportif, l’entraînement et l’incertitude.

Côté boulot, je suis sapeur-pompier professionnel membre du groupe de reconnaissance et d’intervention en milieux périlleux. Quel rapport me direz-vous ? Aucun, j’ai par contre pris un congé de deux ans pour me former et travailler dans les travaux sous-marins (océan pacifique, manche, Atlantique, lacs, barrages, usines, bassins..) en tant que scaphandrier.

Mon terrain de jeu : la Bretagne (golfe du Morbihan, la Rance, Belle-Île, et mes chantiers ..)

Ce que j’aime dans cette expédition ?! Le défi sportif, la préparation, la lutte contre le froid, la cause, l’inconnu (sur mon smartphone, Windguru annonce chaque jour 70km/h de vent au-dessus du Lochness).